Avro Vulcan

avro vulcanLe Vulcan est et restera un avion légendaire de la Royal Air Force. Au début des années 1950, la Royal Air Force élabore les spécifications B.14-46 d’un avion capable d’emporter des armes nucléaires depuis l’une de ses bases dans le monde, quelle qu’elle soit. L’Avro Vulcan est donc conçu comme bombardier nucléaire de haut niveau. Le premier modèle de production baptisé B.Mk1 est mis en service en 1956 et affecté à ce rôle au sein des « V-Bombers ». Le B.Mk 1 est rejoint en 1960 par la version améliorée Vulcan B.Mk 2. Ces avions sont équipés d’un dispositif de ravitaillement en vol. Il est aussi prévu que cette variante accueille les armes nucléaires à distance de sécurité Blue Steel ou American Skybolt mais, avec l’adoption du Polaris, ce projet n’est pas mis en œuvre. Les escadrons de Vulcan existants sont convertis en B.Mk 2A entre 1962 et 1964. L’appareil représenté porte l’emblème de la chauve souris du 9€ escadron et sera par la suite converti en B.Mk 2A. Le Vulcan B.Mk 2A du 101eescadron porte des couleurs de faible visibilité adoptées tardivement. Cette peinture mate est plus pâle que sur les modèles précédents. Figurent aussi la cocarde et l’écusson d’empennage du type B (bicolores). Le Mk 2A est optimisé pour les missions de pénétration basse-altitude quand le gouvernement britannique décide de faire de ses sous-marins à missiles Polaris sa première arme nucléaire de dissuasion. À cette fin, les B.Mk 2 reçoivent des turboréacteurs Olympus Mk 301 plus puissants, puis un radar de suivi de terrain dans le nez et un système d’alerte radar passif ARI 18228 installé en haut de l’empennage dans le sens avant-arrière. Le Vulcan est basé à la RAF de Waddington, point de départ d’un certain nombre de raids longue-distance lancés en 1982 contre Port Stanley lors de la guerre des Malouines. Le dernier Vulcan d’une commande de 89 B.Mk 2A est livré le 14 janvier 1965. Source : Avion de chasse.

Les commentaires sont clos.