Douglas A-4 Skyhawk

douglas a-4 skyhawkLe très réputé concepteur d’avions américain Ed Heinemann et ses collègues créèrent l’A4D (futur A-4) Skyhawk en réponse à une demande très précise concernant un appareil d’attaque léger ayant la capacité nucléaire et capable de décoller d’un porte-avions. Petit, mais doté de bonnes performances et bien armé, le Skyhawk qui évolua au fil des années pour devenir un avion d’attaque classique et un avion d’entraînement avancé, fut aussi produit en un certain nombre de versions d’exportation. Après son premier vol le 22 juin 1954 propulsé par un réacteur Wright J 65, le prototype fut suivi par 165 A4D-1, 542 A4D-2 et 643 A4D-3 redésignés par la suite respectivement A-4A, B et C pour l’US Navy et le Marine Corps. Des appareils reconditionnés et désignés A-4P et Q furent exportés en Argentine où ils combattirent lors de la guerre des Malouines de 1982.

D`autres avions furent cédés à Singapour où ils furent reconstruits en diverses versions d’A-4S et à la Malaisie sous forme d’A-4PTM. La deuxième génération des Skyhawk comprit les A-4E et F et les biplaces TA-4F et J propulsés par différentes versions du réacteur Pratt & Whitney J 52. Ces avions avaient deux pylônes supplémentaires sous la voilure et des masses opérationnelles au décollage supérieures à celles des avions précédents. Le prototype A-4E vola le 12 juillet 1961 et l’A-4F le 31 août 1966, celui-ci différant du E par un bossage sur le fuselage contenant de l’avionique supplémentaire. Aux côtés des versions antérieures, les A-4E et F effectuèrent des missions de combat au Sud-Vietnam à partir de bases terrestres et de porte-avions.

Les versions biplaces de série furent précédées par le prototype TA-4E qui fit son premier vol en juin 1965. Les TA-4F de série furent suivis par le TA-4J, version simplifiée dépourvue de systèmes de navigation et d’attaque. Le TA-4J fut le dernier type de Skyhawk en service dans l’US Navy qui le remplaça par le Boeing T-45 Goshawk dans son rôle d’appareil d’entraînement avancé. Les Skyhawk de deuxième génération exportés comportèrent des versions destinées à l’Australie, Israël et la Nouvelle-Zélande. Le dernier Skyhawk étudié pour l’US Marine Corps, l’A-4M Skyhawk II, fut équipé d’un réacteur J 52-P-408, d’une capacité en munitions supérieure et de systèmes électriques améliorés. Il fit son premier vol le 10 avril 1970 et le dernier exemplaire (des 2 690 Skyhawk construits) fut livré en février 1979. Des variantes d’exportation A-4M furent livrées à Israel et au Koweït. Le Koweït utilisa ses Skyhawk au combat aux côtés des OA-4M de détection de tirs et de contrôle avancé lors de l’opération « Tempête du Désert » en 1991 avant de les revendre à la marine brésilienne.

Les commentaires sont clos.